Le paiement par smartphone est de plus en plus populaire en Allemagne également. Les jeunes clients, en particulier, utilisent le paiement par téléphone portable. En comparaison européenne, l’Allemagne reste cependant à la traîne.

Le cabinet d’audit et de conseil PwC a interrogé 3 500 consommateurs d’Allemagne, d’Autriche, de Suisse, des Pays-Bas, de Belgique et de Turquie sur leurs habitudes de paiement. Selon l’enquête, le paiement mobile par smartphone est de plus en plus populaire en Allemagne, surtout parmi les jeunes.

46 % des Allemands de moins de 30 ans ont déjà utilisé le paiement par téléphone portable, le font fréquemment ou régulièrement. Chez les plus de 60 ans, ce chiffre n’est que de 10 %. La proportion de payeurs mobiles dans toutes les tranches d’âge est actuellement de 25 %. Dans cinq ans, 57 % des Allemands voudront traiter des paiements par téléphone portable.

Le paiement mobile exige sécurité et acceptation

Quatre citoyens allemands sur dix peuvent imaginer de payer exclusivement par smartphone à l’avenir, à condition que la méthode soit sûre et acceptée partout. Selon les auteurs de l’étude, les moyens de paiement classiques tels que l’argent liquide et la carte EC seront encore utilisés en Allemagne dans cinq ans.

Les Allemands sont les plus susceptibles d’utiliser leur smartphone pour payer des vêtements, des chaussures et des accessoires ou pour transférer de l’argent à d’autres personnes. À l’avenir, de nombreux clients peuvent également imaginer de payer leurs billets de train ou leurs factures dans les restaurants, les bars ou les hôtels par téléphone portable.

Avantages du paiement mobile

Bien que les consommateurs allemands soient encore prudents par rapport aux autres pays européens, ils voient de nombreux avantages dans les méthodes de paiement par téléphone portable :

59 % sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle le paiement mobile facilite l’achat.

55 % estiment que l’amélioration du contrôle est un avantage s’ils peuvent vérifier les mouvements d’argent directement sur leur téléphone portable.

47 % des Allemands considèrent comme un soulagement le fait de ne plus avoir à se soucier de savoir s’ils ont de l’argent sur eux.

Ce sont surtout les moins de 40 ans qui apprécient ces avantages en matière de confort.

Les Allemands apprécient les innovations des entreprises technologiques

Dans le cadre de l’étude, les consommateurs ont également été interrogés sur leur opinion concernant les grands groupes technologiques internationaux qui proposent souvent des méthodes de paiement alternatives ou entrent sur le marché allemand du paiement mobile.

Fondamentalement, 55 % des Allemands aiment utiliser les produits numériques d’entreprises telles que Google, Apple, Facebook ou Amazon parce qu’ils sont perçus comme innovants et peuvent être utilisés sans complications. La moitié d’entre eux pensent qu’il est bon que les entreprises technologiques utilisent de nouvelles méthodes de paiement pour permettre des transactions de paiement simples et rapides. À cet égard, il n’est guère surprenant que les services de paiement récemment introduits en Allemagne, tels que Apple Pay, aient connu un départ remarquable et soient bien accueillis. Ils donnent ainsi un coup de pouce aux autres fournisseurs de paiement mobile.

La sécurité est importante pour les paiements mobiles

Le facteur de succès essentiel des méthodes de paiement mobile est la sécurité. 52 % des Allemands s’attendent à une sécurité garantie lors du paiement. Les utilisateurs de paiements mobiles s’attendent à ce que leurs paiements par smartphone soient protégés. Cela inclut la possibilité de bloquer rapidement les services de paiement stockés en cas de perte du téléphone portable.

Pour les jeunes consommateurs, en revanche, d’autres arguments jouent un rôle : 45 % des citoyens allemands âgés de 18 à 29 ans souhaiteraient bénéficier de services supplémentaires tels que des coupons, des rabais ou des bons pour le paiement par téléphone portable.

La House Bank est en avance en termes de confiance

Cependant, beaucoup de gens font moins confiance aux grands fournisseurs de technologie qu’à leur banque attitrée : 78 % d’entre eux confieraient des données personnelles aux banques et aux caisses d’épargne, tandis que 65 % font confiance à PayPal. Cependant, ces chiffres sont nettement inférieurs pour les grandes entreprises technologiques (Amazon 51 %, Google 35 %, Apple 29 %, Facebook 16 %).

Cela signifie que les banques jouissent toujours d’un degré élevé de confiance, en particulier chez les personnes âgées. Les fournisseurs innovants ne rattrapent que lentement leur retard dans cette discipline. Il semble évident que les consommateurs veulent des services numériques tels que le paiement mobile de leur propre banque ou caisse d’épargne afin de ne pas avoir à se fier aux offres des grands groupes technologiques.